×

Retour sur l’année 2018 d’IMS Luxembourg avec le rapport d’activité annuel

Jeudi 14 juin avait lieu l’Assemblée Générale de l’association. L’occasion pour tous les membres de revenir sur toutes les initiatives et les actions concrètes mises en œuvre pendant l’année précédente.

En chiffres…

Les moments clés :

  • Afin de donner une meilleure visibilité à nos actions toujours plus nombreuses, elles ont été restructurées sous les trois piliers indissociables : People, Planet et Prosperity que vous pourrez retrouver sur ce site ainsi que dans le rapport d’activité 2018.
  • Autre chiffre important : ce sont 18 nouvelles organisations qui sont devenues membres du réseau et ont décidé d’agir concrètement à nos côtés !
  • Le nouveau projet « Zero Single-Use Plastic » a également vu le jour en 2018 et vise à supprimer les plastiques à usage unique d’ici à la fin 2020, en allant au-delà de la directive européenne. Aujourd’hui, c’est 56 entreprises qui se sont engagées et plus de 140 tonnes de plastique qui seront supprimées chaque année.

Parce  que  le  réseau  est  aussi  votre  outil,  toute   l’équipe   d’IMS   reste   disponible   et   ouverte à toute sollicitation pour innover et construire avec vous les solutions de demain. Nancy Thomas, Directrice

Téléchargez le rapport d’activité 2018 ici et retrouvez toutes les photos de l’assemblée générale :

 

Assemblée Générale le 13 juin 2019

Tasse et verre

Tasse et verre
  • Temps

  • Difficulté

  • Coût

 

 

 

étApes

- Installation de lave-vaisselles

- Communication nécessaire en amont pour sensibiliser les collaborateurs

Difficultés

- Casse
- Vol
- Stockage
- Hygiène
- Choix de la matière utilisée

bonnes pratiques

- RBC a instauré un système de caution pour éviter le vol et inciter les collaborateurs à réutiliser plusieurs fois une même tasse.

- Electrolux a offert à chaque collaborateur une tasse avec son nom.

- Société Générale a décidé de mettre des messages de sensibilisation à même ses tasses.

Bon à savoir

Les tasses et verres ne sont pas dénués d’impact écologique notamment au moment de la production. Il est estimé qu’il faut utiliser une tasse plus d’une centaine de fois pour amortir ce cout écologique, vis-à-vis du cout de production d’un gobelet. Cependant, les tasses et verres sont facilement recyclables en cas de casse, ce qui les rend plus écologiques qu’un gobelet.

Il est préférable de communiquer en amont sur la mise en place d’un système de tasse, ces communications peuvent inclure une partie de sensibilisation en expliquant notamment pourquoi cette décision a été prise (consommation annuelle/mensuelle de gobelets, protection de l’environnement).

Mieux vaut éviter une phase de transition trop longue où tasses et gobelets cohabitent : ne laissez que des tasses aux collaborateurs.